Rugby Féminin


///  Texte de Jean-Paul Basly

Sur le plan national.

De Toulouse à Pau
Les premières passes

1.png

Le premier match de rugby à XV féminin organisé devant des milliers de spectateurs est joué par le Toulouse Fémina Sports le 1er mai 1968 à Toulouse. La capitaine d’équipe est alors une étudiante nommée Isabelle Navarro. Suite à cela, des équipes se constituent dans tout l’Hexagone dont la Fédération Française de Rugby refuse d’entendre parler. Celles-ci décident donc de créer leur propre club. C’est ainsi qu’Isabelle Navarro s’associe en 1970 à Annie Bannier de Pau et Odette Militon de Tarbes pour fonder l’Association Française de Rugby Féminin (AFRF).

Ce championnat de division nationale va opposer 16 clubs (Tarbes, Auch, Bagnères, PUC, Bourg, Toulouse, Tournus, Toulon, Carmaux, Valence, Romans, Montauban, La Teste, Chateaurenard) et permettre les premières rencontres internationales contre des nations européennes (Hollande, Belgique, R.F.A Grande-Bretagne, Italie).

La première rencontre à Pau

A Pau, la première rencontre mémorable a eu lieu en 1968 au Stade de la Croix du Prince, match de gala à vocation humanitaire pour combattre la faim dans le monde. Marie-France Bruno (fille du journaliste fort connu, Jean Bruno), Annie Bannier, les championnes de Ski, Annie Famose et Isabelle Mir, et d’autres sportives de la région composent les équipes.

Ce fut la secrétaire de la MJC Fouchet-Dufau, Annie Bannier qui créa le 31 Aout 1971 la première équipe de rugby féminine, le Pau Rugby Club Féminin.

 

Elle sera entraînée entre autres par Titite Chabat - personnalité gantoise très connue et ancien joueur et entraîneur de la Section Paloise - et Louis Pacios, elle aura comme capitaine Liliane Castets, dont la fille Corinne, future championne de pala et de squash, sera la première inscrite à l’école de rugby du Pau R.C.F. L’équipe jouera ses rencontres au stade de l’Ousse des Bois remportant de nombreux succès, accédant plusieurs fois aux huitièmes de finale du championnat, et organisera en 1973, à Morlaas, devant 1500 spectateurs, la finale du championnat de France entre Auch et Tarbess. Mais. Le Pau R.C.F. disparaîtra en 1978, victime, comme l’annonçait un journaliste local, "d’une épidémie de mariages" !

En 1972, Marceau Crespin alors secrétaire d’état à la jeunesse et aux sports, déconseille vivement la pratique du rugby pour les femmes. Cela n’empêche en rien l’AFRF de se rapprocher à nouveau de la Fédération Française de Rugby (FFR) et de se battre pour qu’un protocole d’accord soit enfin conclu

le 26 octobre 1982.

 

La renaissance en Béarn

C’est à Arudy, dans les années 80 que le rugby féminin renaîtra en Béarn, l’Etoile Sportive Arudyenne engageant une équipe qui jouera jusqu’en 1996. Le RC Lons, club, créé en 1964, accueillera cette équipe, obtenant cinq titres de championnes de France (2e division 2005-2006, Challenge Armelle Auclair 2006-2007 (division 1B), Championne de France 3e division 2009-2010, Championne de France seven élite 2010-2011,
et enfin le titre de première division TOP 10 en 2011-2012).

 

En 2015, le RC de Lons changera de dénomination, devenant le Lons Rugby Féminin Béarn-Pyrénées avant de rejoindre le club phare de la ville de Pau, la Section Paloise en 2021 avec qui elle développera un partenariat. Depuis cette date le Lons-Section Paloise Rugby Féminin de l’Association omnisport amateur de la Section Paloise dispute le championnat de France (Elite 1, 14 équipes engagées) sous les couleurs vertes et blanches et sur les terrains du RC Lons et de la Section Paloise (Croix du Prince). Le Lons-Section Paloise R.F. assure également l’éducation et la formation du rugby auprès de nombreuses équipes de jeunes (cadettes etc.).