Le stadium de la gare

/

Construction

/

Texte de Jacky Alliez


En 1921 la Section Paloise soumet à la ville de PAU le projet d'un Stadium avec un fronton place libre pour la pratique de la pelote et d'un bâtiment avec des salles, des vestiaires, des douches. L'emplacement prévu se situe au pied du boulevard des Pyrénées, le long du canal Heïd. La ville, propriétaire du terrain, répond positivement et accorde au club une concession de trente ans.


A l'été 1923 le mur du fronton est opérationnel ; la place libre est inaugurée le 23 août 1923. Le fronton place libre est large de dix-sept mètres, haut de neuf et douze mètres. La place après une partie cimentée se poursuit par un sol en terre battue de quatre-vingt mètres de long (pouvant être portée à une centaine de mètres). Deux tribunes sont construites, une couverte côté de l'avenue de la gare (actuellement avenue Jean Biray) et une autre à ciel ouvert du côté du canal Heïd.


Le bâtiment du stadium adossé au fronton est inauguré le 30 octobre 1924. Juste derrière le mur du fronton se trouve une grande salle de vingt-trois mètres de long. Elle sera utilisée pour la préparation des sportifs, accueillera des combats de boxe et constitue un fronton intérieur couvert adapté à la pratique de la main nue. Une galerie, à l'étage, surplombe et entoure ce fronton intérieur. L'arrière du bâtiment est occupé au rez-de-chaussée par des salles et vestiaires. L'étage comporte d'autres salles et l'appartement du concierge.


En 1926 les dépenses étant plus importantes que les prévisions initiales la ville réduit la durée de la concession à une quinzaine d'années (soit jusqu'en 1937). De fait la ville de PAU ne reprendra totalement en charge les installations du Stadium qu'en 1952.


Pendant la deuxième guerre mondiale l'intérieur du bâtiment du Stadium est transformé d'abord en centre d'accueil des permissionnaires puis en centre d'hébergement pour les réfugiés. 

En 1942 il sert de centre d'internement pour les déportés en transit pour le camp de Gurs.


Le Stadium peut être considéré comme la véritable maison de la Section Paloise. Se déroulent au Stadium les parties de pelote, les entraînements des athlètes, des combats de boxe, des rencontres de basket. C'est le lieu idéal pour les séances de préparation physique des rugbymens, surtout à l'approche des phases finales. La boxe prendra possession d'une salle au début des années trente.
Par la suite avec une série d'aménagements internes et quelques permutations le stadium accueille progressivement au cours des années, les diverses spécialités sportives qui rejoignent la Section Paloise à savoir, judo, escrime, karaté et les débuts du kendo.


D'autres travaux plus importants ont modifié l'aspect du Stadium ;

– En 1955 un deuxième fronton est construit et inauguré au mois d'août au fond de la cancha. 

Ceci permet une meilleure pratique du rebot (la Section vient d'être titrée en 1954) et augmente les capacités d'entraînement des pelotaris.

– En 1963 le fronton intérieur est doté d'un mur à gauche

– En 1970 le fronton extérieur est équipé d'un éclairage ouvrant la possibilité de programmer des parties de pelote en nocturne

– En 1973 la galerie du fond du fronton intérieur est supprimée ce qui donne une aire de jeu dégagée qui sera le théâtre pendant des années, du tournoi du Stadium de la gare à pala ancha .

– En 1973 le sol extérieur en terre battue est abandonné ; la cancha est goudronnée et de nouvelles tribunes en dur remplacent les tribunes en bois de l'origine.

–  En 1982 l'éclairage sera refait.


La démolition du Stadium annoncée à plusieurs reprises au début des années quatre-vingt dix après l'abandon de projets de reconversion, intervient finalement en 2009. Le deuxième fronton au fond de la cancha restera debout jusqu'en 2021, mais ne pouvait plus être utilisé, le terrain ayant été transformé en parking.