top of page

Le Badminton


/// Texte de Bruno Lafitte

Sur le plan international et national.

Histoire de Badminton

Le jeu du volant en France, ancêtre du Badminton, a une histoire riche et parfois surprenante bien au delà de la littérature, de la peinture et autre poésie, ou notre « précieux », ce charmant projectile qu’est le volant, volant de plume en plume célèbre a pu susciter.

En effet en 1767 dans un ouvrage consacré aux maitres paumier François de Garsault évoque une partie de volant du Duc d’Orléans dans une salle de Jeu de paume, avec cette fameuse invention de la catapulte pour engager la partie, qui aurait pu changer le cours de l’histoire de nos amis Anglais et ainsi contredire la célèbre phrase « Messieurs les Anglais, tirez les premiers » quant à la paternité de la création du Badminton.

Du jeu du Volant au Badminton Moderne

Origines Mondiales

Issu d’ancêtres variés de divers continents, du Jantzi en Chine, au Hanetsuki au Japon en passant par l’Inde et le Poona ou le continent américain avec la Peteca, le « Badminton moderne » est joué  en Inde dans les années 1830/40 et voit sa première évocation écrite en 1863 sous l’intitulé « battledore and badminton» avec l’évocation d’une ficelle tendue entre les joueurs ce qui le fait entrer officiellement
comme « sport d’opposition », puis est intronisé à Badminton House en l’an 1873, d’où il va tirer son nom actuel et l’édition des premières règles officielles.

Le Badminton en FRANCE

Le Badminton fait son apparition en France à la fin du XIXe siècle vers 1875, sur le littoral côtier de Dunkerque à St Jean de Luz, en passant par Pau et les stations balnéaires fréquentés par l’aristocratie britannique qui a amené ce jeu dans ses bagages. 
C’est pourtant la Normandie qui va devenir le premier foyer d’accueil du Badminton. Le premier club français officiellement crée est le club de Paramé en 1906, mais c’est à Dieppe que le «Badminton Club de Dieppe», crée le 31 octobre 1907, va organiser les premiers Internationaux de France de Badminton  du 27 au 29 novembre 1908 et ce pendant 6 éditions jusqu’en 1913 ou les meilleurs joueurs anglais participent et raflent tout.

Le premier conflit mondial met toutefois un coup d’arrêt aux efforts de ces pionniers. 
Le Badminton ne reprend que dans les années 1930, où tout s’accélère. La Fédération Française de Badminton est créée le 18 janvier 1934 suite à une invitation en 1932 et une démonstration des « Strollers » en février 1933.
Elle fera partie des neuf membres fondateurs de la première Fédération Internationale de Badminton (IBF), le 5 juillet 1934. 
En 1941, le régime de Vichy dissout la Fédération et place le badminton sous la tutelle de celle du Tennis (FFLT), mais dès le 3 mai 1944 une « Commission Centrale de Badminton » est crée et le 26 février 1969, un « Comité Français de Badminton » lui succède.
Il faudra cependant attendre le 28 février 1979 pour que le badminton français entre dans l’ère moderne et s’affranchisse totalement de la tutelle du tennis sous laquelle il était placé avec la création de la Fédération Française de Badminton actuelle. Depuis lors, le nombre de clubs affiliés et de licenciés n’ont fait que s’accroître. 
En 1985 le Badminton devient « Sport Olympique » et l’exposition médiatique de la discipline présente pour la première fois aux Jeux Olympiques à Barcelone en 1992 permet d’asseoir sa position auprès de l’État.

Les 100 000 licenciés sont dépassés en 2005. Chaque année, l’Open de France organisé à la Halle Carpentier à Paris attire de plus en plus d’amateurs et de joueurs de haut niveau. En rejoignant le circuit des
« Super Séries », le badminton français passe un cap et l’évènement annuel se transforme en Internationaux de France au stade Coubertin.

En 2010, la Fédération organise les Championnats du Monde à Paris, véritable reconnaissance de son savoir-faire en matière d’organisation de compétitions par la Badminton World Federation (BWF).

Le badminton est de plus en plus pratiqué à l’école et il devient même le premier sport scolaire en 2012.

Comme tous les sports, son expansion est freinée par la pandémie de COVID 19 en 2020 et 2021. Aujourd’hui, l’envie de sport et plus particulièrement de badminton est revenu.

La barre historique des 200 000 licenciés a été franchie cette année 2023. L’engouement pour le badminton ne se dément pas, les JOP2024 a Paris et les Championnats du Monde en 2025 en seront les moteurs.

Les débuts du Badminton à Pau

A sa création, le Badminton, ou du moins sa version « game of badminton », s’est diffusé rapidement avec les courants marins vers le continent et en particulier sur les côtes françaises ou dés 1875 on parle de ce nouveau jeu.

Les stations balnéaires avec l’arrivée de nos amis anglais ont contribués à faire connaitre cette pratique encore confidentielle et Pau n’a pas échappé à la règle comme les autres sports « british » (Tennis, Golf, Croquet…).

Si, comme le raconte Jean-Yves Guillain, Dieppe est sans aucun doute la ville pionnière du Badminton en France, Pau est peut être la première ville a vouloir officialiser ce sport si on en croit les articles parus dans la presse locale de l’époque.

En effet le 24  janvier 1897, un entrefilet et une petite annonce invitent les palois a découvrir ce « sport de salon » et y rejoindre le « Badminton Club » dans les locaux du célèbre Hôtel GASSION, une référence en terme de mondanité, contre une « Subscription » de 4 frs ou 1 frs selon le choix.

Malheureusement pas de trace écrite en suivant confirmant cette création de club, mais on peut croire cependant que cette activité a plus ou moins perdurer dans le cercle fermé des résidants anglais car dans les années 1911/1914, il n’est pas rare de trouver trace de « parties de badminton » au cours d’autres activités plus médiatiques à l’époque.

La première guerre mondiale va couper les ailes et les plumes de cette activité comme bien d’autres tant au plan local que national.

Pau et le Badminton, l’ère Henri Pellizza !

La première Fédération Française de Badminton s’est créée le 18 janvier 1934 suite à une démonstration de joueurs anglais et irlandais dénommés « The Strollers » à Paris et à Lyon en 1933.

Le Tennis Club de Pau avait anticipé et en décembre 1933 a ouvert un terrain dans le Jeu de Paume.

Très vite les compétitions et exhibitions s’organisent et en 1935, le 11 novembre, le LTC Pau va accueillir une équipe avec les meilleurs joueurs parisiens et le résultat fut plus que révélateur :

Victoire 5/1 avec un 15/0 – 15/0 infligé par Henri PELLIZZA au joueur parisien LETURCQ. Il n’a que 15 ans !!!.

C’est le début de la longue carrière du Palois Henri PELLIZZA que vous retrouver dans la rubrique « célébrité ».

La renaissance !

Nous n’avons pas de source ou d’information concernant le Badminton a Pau durant la période d’après guerre et il faudra attendre 1983 pour voire renaitre ce beau sport dans la cité du vert galant.

 

En effet cette année là, une bande de copain va sous l’impulsion de Jean LAFONT, agent technique à la mairie de Pau, créer plus ou moins officiellement le « Pau Badminton Club » ou avec une heure par semaine sur un seul terrain, ils vont essayer de survivre.

L’ASM Pau va venir à leur secours et avec l’aide de Bruno LAFITTE, Jean va créer une section Badminton au sein de celle-ci dont il sera le premier Président. L’ASM Pau Badminton est donc née en 1984.

Un bureau se forme rapidement avec, outre Jean et Bruno, Jacques HORELLOU et sa fille Sylvie, Henri GENEBES, Jean-Luc et Claudie PETIT.

Le club ouvre des créneaux horaires dans les salles Léo Lagrange et Jean Paul Toulet et pour sa première année devient le 3ème club aquitain avec 22 licenciés (161 licenciés en 1998 / 2ème).

 

Affilié à la Fédération Française de Badminton dés la saison 84/85, puis création du Comité Départemental avec les clubs de la côte basque, Bayonne et St Jean de Luz en 90.

Bruno LAFITTE en sera son premier Président, puis effectuera un mandat en tant que Président de la Ligue, tout comme Jacques HORELLOU, et intégrera la Fédération pour y exercer deux mandats de VP de la Vie Sportive. Actuellement responsable de la Commission Culture et membre d’Honneur de la FFBaD, il prépare avec son équipe une Exposition sur les JOP2024 ou le badminton palois aura toute sa place.

 

Les résultats sportifs ne se font pas attendre et d’Aquitaine en Occitanie, les Palois de l’ASM font parler d’eux remportant de nombreux tournois et titres Aquitains. Parmi eux, le jeune junior Jean-Louis HORELLOU, fils de Jacques, va s’illustrer pour conclure avec une médaille de Bronze en Double Homme en 1986 à Auch aux Championnats de France. Il va intégrer l’INSEP pendant une année mais sans suite préférant privilégier sa vie professionnelle à celle de sportif de Haut Niveau. On peut citer aussi ; Bernard DUBRUNFAUT, Jean- Michel SAPENA, Sylvie LAFFARGUE, Sylvie HORELLOU, les frères et sœurs LARROUY.

Quelques chiffres : Saison 1985 / 1986

Le Club organise son premier « Tournoi International de la Ville de Pau » en novembre 1985 et va bientôt organiser son 39 ème Tournoi, preuve de son dynamisme et de sa notoriété !

L’ASM PAU Badminton va également organiser les Championnats de France Minime au Complexe de Lons, le 7 et 8 mai 1988.

Un franc succès avec des noms de vainqueurs futurs Champions de France Cadet, Junior ou Senior !

Le club poursuivra son bonhomme de chemin au sein du Badminton Aquitain et verra successivement Emmanuel LECOINTE, puis Pierre ALEXIS prendre les commandes du Club et / ou du Comité Départemental de Badminton.

Un deuxième club s’est formé au sein de l’ASPTT  et perpétue avec l’ASM Pau, la passion du Badminton à Pau.