Evolution technologique
/ La Moto

///  Diverses recherches : Wikipédia, photos Wikipédia

Histoire d'une invention

Depuis son invention en 1868, la moto n’a cessé d’évoluer et de se transformer, adoptant les formes et les usages les plus divers. Voici les grandes étapes qui ont marqué l’histoire de cette invention.


La moto a officiellement été inventée par l’ingénieur français Louis-Guillaume Perreaux, qui a déposé le premier brevet d’un vélocipède à grande vitesse en 1868.
Ce brevet a été délivré sous le numéro 83691 le 16 mars 1869 mais Perreaux a continué à améliorer son invention jusqu’en 1885.

Il est officiellement l'inventeur de la motocyclette.

Le 16 mars 1869, il dépose un brevet concernant un vélocipède à grande vitesse. Ce brevet est complété par trois certificats d'addition, le dernier en date du 26 avril 1873. Ce premier deux-roues à moteur construit vers 1871 d'après les procédés décrits dans ce brevet est conservé au Musée de l'Île-de-France à Sceaux.
La vapeur sèche produite à l'aide de deux tubes enroulés en hélice autour d'une chaudière faisait tourner un volant par l'intermédiaire d'un piston. La force était transmise à la roue arrière par deux poulies et deux courroies en cuir.

Avec la première moto, il participera aux Expositions universelles de Vienne (1873), Philadelphie (1876) et Paris (1878). Maybach et Daimler s'inspireront de la machine de Perreaux afin de réaliser le premier deux-roues propulsé par un moteur à explosion.

Ce premier modèle, ancêtre des motos actuelles, était équipé d’un moteur à vapeur entraînant la roue arrière et de pédales agissant sur la roue avant.
En fait, ce prototype n’a jamais roulé de manière autonome mais était fixé à un axe vertical et tournait en rond. Il arrive parfois, lorsqu’une technique voit le jour, que sa finalisation s’opère en plusieurs endroits à la même période. L’invention de la moto, comme celle de l’avion, s’étend ainsi sur près de trois décennies, entre la fin des années 1860 et le début du XXème siècle.

unnamed.jpg
©

Les premières motos

La fabrication des premières motocyclettes a été rendue possible grâce à une série d’innovations technologiques.
En 1887, le Français Félix Millet fabrique et commercialise quelques exemplaires d’une moto équipée d’un moteur à pétrole de 5 cylindres en étoile placé dans la roue arrière.

En 1894, l’Autrichien Hildebrand Wolfmuller lance des motos équipées d’un bicylindre horizontal de
1490 cm³. Ce modèle bénéficie du premier véritable réseau de vente de l’histoire de la moto.

En 1897, les frères Eugène et Michel Werner commercialisent, pour la Première fois sous le nom de “motocyclette”, un cycle à moteur dont le moteur est placé au-dessus de la roue avant.


Depuis son invention par Louis-Guillaume Perreaux, la moto a été déclinée sous de multiples formes, souvent inattendues.
Son moteur a été positionné un peu partout : dans la roue arrière sur la Millet, au-dessus de la roue avant sur la Werner mais aussi dans la roue avant ou sur le porte-bagages dans le cas du Skootamota de 1920,

(image ci-dessous).

DgFD7ETUwAEh43q.jpg
©

1900

Le XX ème siècle vit ainsi le jour avec une multiplication exponentielle de motos sur le marché, portée par de nombreuses marques à travers le monde. Les premières compétitions voient le jour et on voit même Peugeot gagner le premier Tourist Trophy avec une Norton à moteur bicylindre en V de 756 cc, en 1907.

C’est d’ailleurs en 1907 que les passages de vitesse commencent à se faire au pied.

Les suspensions, elles, se font timides et commencent à apparaître entre 1902 et 1908.

Le XX ème siècle est marqué aussi par l'apparition du premier casque moto.

 

On a même conservé des motos dotées d’une chenille et d’autres dont les deux roues étaient montées
en porte-à-faux.
Au cours de son histoire, on a aussi habillé les motos de mille manières, de la stricte nudité au carénage dissimulant tous ses organes (par exemple sur la 1000 Vincent “Black Knight” de 1950).


A ses débuts, la motocyclette n’était ni fiable ni confortable car les suspensions étaient inexistantes.

1280px-Norton_TT_1907_01.jpg
©

Vers la moto d'aujourd'hui

Les évolutions les plus avancées de la moto se sont créées au moment des Guerres Mondiales, quand la moto est devenue un engin de transport militaire. Dans le même temps, la compétition a également permis d’innover sur les performances des motos. C’est toujours le cas aujourd’hui d’ailleurs : les technologies nouvelles se développent pendant les championnats et s’adaptent sur nos motos de série après avoir fait leurs preuves.

Si la moto a commencé à être utilisée comme utilitaire pour travailleur indépendant au début du XXème siècle, puis comme engin militaire lors des Guerres, et enfin comme symbole de liberté dans les années 1970, elle est aujourd’hui toujours plus polyvalente. Il existe désormais différents styles de moto. Certains voyagent avec leur moto, souvent de gros trails comme les BMW GS ; d’autres pilotent sur circuit avec leurs super-motardes et autres machines à vitesse, ou bien sur d’autres types de terrain avec des moto-cross ou enduro.  Les citadins eux utilisent roadsters voire scooters pour évoluer en ville et même au-delà, les militaires s’en servent également toujours, les services de polices et de gendarmerie aussi...

 

Pourtant, l’usage de la moto s’est rapidement répandu comme un outil de travail des professions libérales
à la place du vélo.
La Première Guerre mondiale a également favorisé son utilisation à des fins militaires.

Dans les années 1970, alors que la voiture se démocratise avec la production de masse de véhicules Peugeot, Renault et Citroën, la motocyclette connaît une certaine renaissance sous l’impulsion des constructeurs japonais.
Elle devient aussi un symbole de liberté et de contestation dans le contexte de mai 68.

Dans le domaine du sport, la moto a été adaptée à toutes les disciplines : moto-ball, trial, moto-cross, courses sur tous types de sols comme la glace, le sable ou le gazon.
Elle a été mise à l’épreuve sur de très longues distances en endurance (Bol d’Or) et en rallyes-raids
(Paris-Dakar).