Martinez Louis


///  Texte : Jacky Alliez

Joueur très élégant, au poste d'arrière au grand chistera, il pratiquait également, avec bonheur, les autres spécialités de la pelote en particulier la main nue, la paleta cuir et le xare.

 

Avant de rejoindre Pau et la Section paloise c'est avec le club de Cambo (sa ville natale) qu’il disputa deux finales du championnat de France seniors au grand chistera perdues en 1927 et 1928 devant Guéthary.

 

Par la suite avec la Section il va échouer par deux fois en finales en 1932 et 1934. En 1937 la Fédération Française de Pelote classera Louis Martinez dans la catégorie Hors Classe.

 

Ses meilleurs résultats sont les quatre titres consécutifs de champion de France obtenus en 1943-1945-1946 et 1947. Il décida alors de laisser en compétition la place aux jeunes, devenant membre de la commission de pelote de la Section. Il en profita pour donner quelques conseils aux jeunes voulant pratiquer le grand chistera.