Le Jeu de paume


/// Texte de Danielle Décamps

Sur le plan national.

Histoire du jeu de paume

300px-Jeu_de_paume.jpeg

C’est un jeu de balle français qui remonte au Moyen-Âge.

On jouait à main nue (avec la paume de la main), avec un gant, un battoir ou une raquette à partir du 16ème siècle, et c’est le jeu de raquettes qui se généralise. On joue de part et d’autre d’une corde ou d’un filet. On peut avoir la longue paume en plein air ou la courte paume en salle.

Le jeu de paume, surtout la courte paume, connaît son apogée au 16ème siècle et début 17ème dans les milieux aristocratiques et aisés. Les rois de France étaient des joueurs assidus, tel Henri IV qui jouait au château de Pau. 

 

Ce jeu connaît ensuite le déclin au cours du 17ème siècle et seuls quelques jeux se maintiennent difficilement. Mais en Angleterre, ce jeu venu de France se répand, surtout au 19ème siècle.

La paume y prend le nom de "tennis", mot dérivé du français "tenez" qui servait à prévenir l’adversaire que l’on allait servir.

Le jeu de paume connaît ensuite un renouveau en France au 19ème siècle sous l’influence anglaise.

Création du Jeu de paume à Pau

Pau depuis le milieu du 19ème siècle est devenue, grâce à son climat, une station climatique d’hiver réputée qui accueille une importante colonie étrangère, souvent britannique. Ces riches hivernants, Pau veut les attirer et les garder en multipliant les distractions, en particulier les sports mondains à la mode, élément essentiel de sociabilité de l’aristocratie et de la  haute bourgeoisie.

C’est ainsi qu’en 1887, le Conseil municipal accorde une concession de terrain au nord-ouest du parc Beaumont, à une société par actions qui se constitue, pour y aménager un jeu de paume et deux terrains
de lawn-tennis. Les actions de la "Société du jeu de paume" sont souscrites par de futurs joueurs, surtout britanniques, mais aussi des commerçants palois ou membres des professions libérales.

L'évolution du Jeu de paume à Pau

Ce jeu connaît des hauts et des bas.

Dès son inauguration, tenu par un paumier, le jeu de paume connaît le succès auprès des hivernants.
On rencontre au club house le même "high life" qu’au golf,  aux chasses au renard ou au Cercle anglais.

 

En 1896/97, on constate un déclin, comme partout en France. Mais bien que déficitaire, il se maintient et profite même d’un renouveau au cours des années 20, avec de brillantes compétitions.

 

À partir des années 30 vient le déclin définitif,  et au sein du club de "tennis et lawn-tennis" (le tennis étant le jeu de paume et le lawn-tennis notre tennis actuel), c’est le tennis qui est en plein essor.

 

Déclin tel qu’en 1945, le bâtiment est transformé en trinquet. Le seul trinquet de Pau a en effet disparu pendant la guerre. Cette dernière étape est symbolique de l’évolution des sports à Pau : elle marque le passage d’un sport pratiqué par la colonie étrangère à un sport régional, pratiqué par les Palois.

Le bâtiment qui abrite actuellement le trinquet du parc Beaumont était, au moment de sa construction en 1887, un jeu de paume.